Les pièges actifs peuvent prendre la même forme que les pièges passifs (détecteurs pour pieds de lit, refuges…), à la différence fondamentale qu’ils émettent quelque chose pour attirer les punaises de lit, ce qui les rend plus efficaces.

Les pièges actifs attirent activement les punaises de lit en émettant les mêmes signaux qui attirent les punaises entre elles ou vers les humains. Les principaux pièges sur le marché dégagent souvent de la chaleur, du gaz carbonique ou des phéromones. Les punaises se dirigent vers la source de ces signaux, croyant qu’elles y trouveront un humain à piquer ou une autre punaise avec laquelle se reproduire, et se retrouvent prises au piège.

Ce type de détecteur est plutôt utilisé par les professionnels puisque les coûts peuvent être assez élevés. Cependant, ces pièges ont l’avantage de pouvoir détecter les infestations de punaises de lit plus tôt que les pièges passifs.

Les détecteurs actifs de punaises de lit peuvent être utilisés pour confirmer leur présence en cas de doutes, évaluer la progression d’une l’infestation ou vérifier l’efficacité des traitements. En aucun cas ils ne peuvent suffire comme moyen d’éradication de l’infestation! Ils peuvent toutefois s’avérer utiles dans le cadre d’une lutte intégrée contre les punaises de lit.

Sur ce, voyons ensemble les principaux types de pièges actifs.

Les pièges à phéromones


Les phéromones sont des substances chimiques transmettant des messages entre les individus d’une même espèce. Les pièges à phéromones émettent deux types de substances:

  • Des phéromones sexuelles: Habituellement émises par une punaise pour signaler aux autres punaises sa disponibilité sexuelle.
  • Des phéromones grégaires: Habituellement émises par une punaise pour signaler aux autres punaises qu’elle a trouvé une cachette/de la nourriture et les inviter à venir la rejoindre.

Dans les deux cas, l’effet du piège est d’attirer des punaises de lit.

Les pièges à dioxyde de carbone (CO2)


Ce type de piège utilise la glace sèche (du CO2 sous forme solide). À la température de la pièce, celle-ci passe à la phase gazeuse sans transition par le liquide. Résultat? Elle émet du CO2 dans l’air, tout comme les humains émettent du CO2 naturellement en expirant.

En effet, lorsque nous expirons, nous éjectons du CO2, chose que les punaises de lit ont appris à reconnaître. C’est pourquoi elles se dirigent naturellement vers les sources de CO2.

En émettant artificiellement cette molécule, les pièges à dioxyde de carbone attirent donc les punaises de lit.

Les pièges utilisant la chaleur


Ces pièges émettent de la chaleur afin de leurrer la punaise de lit sur la présence d’un corps humain chaud.

Il existe des substances qui, une fois en contact avec l’air, émettent de la chaleur sur une courte durée. Ces substances sont placées dans des pièges qui en conséquence attirent les punaises de lit.

Avantages et désavantages des détecteurs actifs


Avantages

  • Plus efficaces que les pièges passifs
  • Détectent les infestations plus tôt que les pièges passifs

Désavantages

  • Plus coûteux
  • Nécessité de remplacer régulièrement l’attractif (la source de phéromones, de CO2 ou de chaleur)

Une question de budget!


Pour détecter les punaises de lit, le choix entre un piège passif et un piège actif est principalement une question de budget: si vous pouvez vous le permettre, optez pour les pièges actifs. Ceux-ci vous permettront de détecter une infestation plus tôt et d’agir plus rapidement.

Si vous découvrez des punaises de lit chez vous, référez-vous à l’article Punaises de lit : Quoi faire? afin de connaître les prochaines étapes de votre démarche pour enrayer l’infestation.

Contactez-nous

0800 39 853

img_0629