Les Moustiques

Les Moustiques

Les Moustiques

Les Moustiques

Caractéristiques :

Taille insecte : de 3 à 40 mm

Couleur insecte : de brun clair à noir

Durée de vie : de 15 à 40 jours

Activité : nocturne principalement

Alimentation : nectar de fleurs

Apparition de l’adulte : saisonnière

Ponte :  500  à 2000 œufs

Les Moustiques

Nom :

Les moustiques sont le plus important groupe de vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’être humain, dont des zoonoses. Ils sont vecteurs de trois groupes d’agents pathogènes pour l’être humain : Plasmodium, filaires ainsi que de nombreux arbovirus.

Pendant la piqûre, la femelle injecte de la salive anticoagulante qui, chez l’humain, provoque une réaction allergique inflammatoire plus ou moins importante selon les individus : c’est la formation d’un « bouton » qui démange.

Pour être en mesure de contrôler les populations, la méthode utilisée doit être soutenue et systématique ; la survie de quelques œufs est assez pour régénérer une nouvelle population.

Reproduction et développement

Pour les espèces hématophages, l’alimentation en sang est nécessaire à la ponte. La séquence (repas sanguin, maturation des œufs et ponte) est répétée plusieurs fois au cours de la vie du moustique, et s’appelle le cycle gonotrophique. La durée de ce cycle dépend de l’espèce, mais surtout de la température externe. La piqûre, le plus souvent nocturne (et plus particulièrement à l’aube ou au crépuscule), dure deux à trois secondes si le moustique n’est pas dérangé.

La femelle adulte, pour sa reproduction, pique les animaux pour prélever leur sang, qui contient les protéines nécessaires à la maturation des œufs (notamment le vitellus destiné à nourrir le germe de l’œuf). Quarante-huit heures après la prise du repas de sang, les femelles fécondées déposent leurs œufs, selon les espèces : à la surface d’eaux permanentes ou temporaires, stagnantes ou courantes, dans des réceptacles naturels ou artificiels ou sur des terres inondables.

Ces œufs se développent en un à deux jours (selon les conditions météorologiques) et éclosent, donnant naissance à des larves aquatiques de premier stade qui possèdent  au bout de l’abdomen un siphon respiratoire en contact avec l’air. Les gîtes larvaires sont très diversifiés selon les genres et les espèces et comprennent tous les points d’eau possible excepté mers et océans : les eaux courantes (bords de torrents de montagne, de rivières ou fleuves) ou stagnantes (étang, mare, rizière, marécage, bord de rivière, fossé, flaque), ensoleillées (chemin) ou ombragées (en forêt), de grande dimension (bordure de lac, fleuve) ou de petite taille (feuille morte), à forte teneur en sels minéraux (eau saumâtre : mangroves, salines) ou chargées de matières organiques (trou d’arbre).

Aspect et zone géographique

Aspect de l’insecte adulte

Les moustiques sont caractérisés par des antennes longues et fines à multiples articles, des ailes pourvues d’écailles, et des femelles possédant de longues pièces buccales en forme de trompe rigide de type piqueur-suceur.

Répartition et origine démographique

Les moustiques sont présents sur l’ensemble des terres émergées de la planète (à l’exception de l’Antarctique), tant dans les milieux forestiers, de savanes ou urbains, dès qu’une surface d’eau douce ou saumâtre, même réduite ou temporaire, est disponible.

Risque sanitaire

Les moustiques sont le plus important groupe de vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’être humain, dont des zoonoses. Ils sont vecteurs de trois groupes d’agents pathogènes pour l’être humain : Plasmodium, filaires ainsi que de nombreux arbovirus.

 

Principales maladies transmises à l’homme par les moustiques

 

– Paludisme

– Fièvre de la vallée du Rift

– Fièvre jaune

– Chikungunya

– Virus du Nil occidental

– Dengue

– Filarioses

– Encéphalites

Contactez-nous

0800 39 853

img_0629